jueves, 31 de marzo de 2016

Pour ton bien


Cliquez sur l'image pour faire 4 exercices. Révisez les adjectifs de la description psychologique avant de commencer.

miércoles, 16 de marzo de 2016

L'alcool au volant

En France, 23 jeunes sont tués sur la route chaque semaine, près de 1 250 par an. C’est ainsi la première cause de mortalité des 15-24 ans, sans compter les milliers de blessés graves. Or, l’alcool est en cause dans 30 % des accidents mortels de circulation. Le plus souvent, les conducteurs responsables de ces accidents sont des buveurs occasionnels.
L’alcool diminue les réflexes, la vigilance et la résistance à la fatigue. Il perturbe la vision, l’estimation des distances et provoque un allongement du temps de réaction. Son effet désinhibant amène à sous-évaluerles risques. On ne s’en rend pas compte quand on a bu, mais ces troubles commencent à apparaître dès le premier verre.

En France, on est autorisé à conduire avec une alcoolémie inférieure à 0,5g/l de sang et en moyenne cette limite est atteinte dès 2 verres.
Cependant la ministre fédérale de la Mobilité  compte totalement interdire l’alcool aux jeunes conducteurs pendant les trois ans suivant l’obtention de leur permis. Pour ces automobilistes, le seuil de tolérance sera abaissé à 0,2 g d’alcool par litre, contre 0,5 pour les autres.
Le taux maximum de 0,2 g par litre est déjà en vigueur pour les professionnels. Il signifie concrètement l’interdiction complète de boire. 

Source: tasanteenunclic.org, lesoir.be

Questions:
Que veut dire le mot "occasionnel"?
Quels sont les effets de l'alcool au volant?
Quelles mesures veut prendre la ministre fédérale de la Mobilité?

Expression orale:
Êtes-vous d'accord avec les mesures annoncées par la ministre? Pourquoi?
Que faites-vous quand vous sortez avec vos copains et le conducteur boit de l'alcool?
Quelles autres conséquences peut avoir l'alcool pour le buveur? Et pour les autres personnes?

Un peu d'humour du chat geluck pour un sujet vraiment sérieux et inquiétant



martes, 8 de marzo de 2016

La galette des Rois

La galette des rois est un gâteau qui se partage traditionnellement le 6 janvier, le jour de l’Epiphanie. Elle marque l’arrivée des Rois Mages à Bethléem.

Composée d’une pâte feuilletée, dans laquelle est dissimulée une fève, elle est généralement fourrée à la frangipane, crème à base d’amandes douces, de beurre, d’œufs et de sucre. Elle aurait été inventée par un noble florentin, le marquis de Frangipani, il y a plusieurs siècles.

La tradition familiale veut que l’on se rassemble pour découper la fameuse galette. L’enfant le plus jeune se place sous la table et désigne les invités qui reçoivent ainsi leur part de gâteau. Une couronne en carton est fournie avec la galette. Celui ou celle qui trouve la fève est couronné et choisit sa reine ou son roi.

Tous les ans, lors de la traditionnelle réception à l’Elysée, une énorme galette (1,20 m de diamètre pour 150 personnes) est élaborée pour le président de la République française. Mais l’artisan boulanger-pâtissier chargé de la confectionner a pour instruction de n’y placer aucune fève car« on ne saurait désigner un roi au sein de la présidence de la République ».

Source:ambafrance-jp.org


Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Accepter et refuser une invitation

Cliquez sur la première image pour voir la théorie puis sur la deuxième pour faire l'exercice





viernes, 4 de marzo de 2016

Manger en France

Pour beaucoup de Français, manger n’est pas seulement une nécessité. Manger est souvent 
considéré comme un vrai plaisir : plaisir de ce qu’on mange et plaisir de ceux avec qui on mange.Malgré leur vie de plus en plus remplie et pressée, les Français passent encore beaucoup de temps à 
table, environ 2h par jour à boire et manger. Une journée compte 3 repas : le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner.

Le petit déjeuner est un repas sucré léger que l’on prend au lever. Il se compose d’une boisson chaude (café, thé ou lait), de tartines(1), céréales ou viennoiseries(2) et d’un jus de fruit ; un yaourt ou un fruit. Ce repas est parfois sauté par manque de temps le matin alors qu’il est le premier apport en énergie de la journée.


Le déjeuner (entre 12h et 14h) et le dîner 
(entre 19h et 21h) s’organisent de la même façon avec une entrée, un plat, le fromage et/ou un dessert. >L’apéritif, aussi appelé « apéro », peut se prendre avant le repas. On y boit de l’alcool, des sodas ou des jus de fruits et on mange des amuse-bouche(3) salés (charcuterie(4), biscuit…) en discutant avant le repas. L’entrée est un plat léger, qui ouvre le 
repas, par exemple une salade ou une part de quiche (tarte aux oeuf et au jambon)

Le plat principal, ou plat de résistance, est chaud. On y trouve de la viande ou du poisson, des féculents (riz ou pâtes) et des légumes.

Le fromage est généralement constitué de plusieurs morceaux de fromage différents que l’on mange avec du pain.

Le dessert termine le repas. Il est toujours sucré mais peut prendre différentes formes : une pâtisserie, un fruit, un yaourt. Les Français prennent aussi du temps pour discuter, manger et boire, en particulier le week-end, autour d’un café ou d’un apéritif. Le café se prend après le déjeuner ou le dîner pour prolonger le repas. 

Cependant, lorsqu’un Français parle d’aller « prendre un café », il veut dire qu’il va rencontrer quelqu’un, sûrement dans un café, pour discuter et boire (pas forcement un café). 

1. tartines : tranche de pain beurrée avec de la confiture
2. viennoiseries : croissants, brioches, pains au chocolat …
3. amuse-bouche : petite entrée que l’on sert à l’apéritif
4. charcuterie : jambons, saucisses, saucissons

Source:lcf-magazine.com

Quelle est la différence avec les repas chez vous?

jueves, 3 de marzo de 2016

Le chocolat

L´Espagne a été le premier pays européen à goûter le cacao. C'est en 1529, tandis que les caravelles espagnoles voguaient vers l'Espagne emportant des sacs de fèves de cacao offertes en cadeau de bienvenue par Montezuma, que le cacao a fait son apparition en Europe
Et avec lui la recette du chocolat chaud, si riche et si épais, alors tant apprécié par la cour espagnole, et encore largement consommé tel quel dans la Péninsule.


Alors que les Suisses sont les plus gros consommateurs avec 12 kg de chocolat par an, suivis par les Belges avec 8 kg, les Français n´en consomment que 6 kg et la grande surprise vient des Espagnols qui n´en consomment que 1,5 kg. 


Source: lepetitjournal.com